Football: le gouvernement (entr)ouvre les portes des stades

Image=d-20200407-GFTDVQ_high
Les piscines connaissent un engouement sans précédent.
«
Le confinement a provoqué une hausse de l’agressivité, de la violence dans les couples. La présence constante des enfants a exacerbé les tensions, tout comme les problèmes économiques, le chômage et le stress lié à cette épidémie
», constate une avocate bruxelloise.
BelgaImage
Pour les professionnels du tourisme, les perspectives s’éclaircissent. Et la demande se précise, mais de manière très variable.
L’Atomium a rouvert ses portes lundi matin en présence notamment de la princesse Astrid et du prince Lorenz et de la Première ministre Sophie Wilmès.
d-20191103-3X0PC6 2020-05-30 13:46:50
Camping
Herman Goossens, microbiologiste, professeur à l’hôpital universitaire d’Anvers (UZA)«
Ce virus est beaucoup plus saisonnier qu’on ne le pensait
».
L’agence Re/max à Etterbeek est fin prête pour accueillir ses premiers clients.
Un membre d’OceansAsia montre les masques ramassés sur une plage de Hong Kong. On en retrouve aussi dans nos rues.
Les terrasses ont rouvert à Barcelone, ce lundi.
Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte veut lier aides financières européennes et «
réformes approfondies
» de la part des bénéficiaires.
PHOTONEWS_10867417-014
Le masque, objet incontournable et qui se décline sous toutes le
volha-flaxeco-jCPL0oxBhB0-unsplash
«
Il faut mettre au centre de cet agenda de relance le rétablissement des conditions d’une concurrence équitable
», insiste Elisa Ferreira.
TOPSHOT-GREECE-HEALTH-VIRUS-TOURISM
En décembre dernier, le groupe Identité et démocratie réunissait le gratin de l’extrême droite européenne à Anvers. Des militants antifascistes avaient protesté en parallèle contre la venue de Matteo Salvini. Sur la photo, de gauche à droite et de haut en bas 
: l’Autrichien Harald Vilimsky (FPÖ), l’eurodéputé belge Vlaams Belang Philip Claeys, le Français Jordan Bardella (RN), Matteo Salvini (Ligue) et Gerolf Annemans (VB)
d-20200423-GFZ3HW 2020-05-07 16:44:34
SPAIN-HEALTH-VIRUS-ECONOMY