Accueil Économie Mobilité

Les grèves de l’été ont fait mal à Ryanair

Le transporteur a revu à la baisse ses prévisions de bénéfice. Les mouvements sociaux ont entamé la confiance des voyageurs et affecté les réservations.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

C ’est la faute aux grévistes (et un peu aussi au pétrole) ». Voilà, en substance, le message adressé ce lundi par la compagnie aérienne Ryanair au marché. Dans un communiqué, le transporteur irlandais à bas coût a dit s’attendre désormais à un bénéfice net entre 1,10 et 1,20 milliard d’euros pour son exercice 2018-2019 (achevé fin mars), contre une précédente estimation entre 1,25 et 1,35 milliard. On est bien loin du résultat net de 2017-2018, qui pour rappel se montait à 1,45 milliard d’euros. Pour Ryanair, l’explication de ce « profit warning » tient en un facteur : les grèves du personnel.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Caelen Yves, mercredi 3 octobre 2018, 23:44

    Des grèves très utiles.

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs