06841622
PHOTONEWS_10868896-058
«
Vivre le coronavirus, comme épidémiologiste, donne beaucoup à réfléchir
», constate Andrea Ammon.
En 2018 déjà, près de 200 femmes s’étaient tenues sur les marches du théâtre en brandissant les chiffres éloquents du peu de place accordée aux femmes dans les métiers de la culture.
A Salzburg la vie (presque) ordinaire a repris son cours. © AFP
Des volontaires de la Croix-Rouge suédoise font les achats pour les personnes âgées pour leur éviter de s’exposer au virus, comme ici à Nacka, près de Stockholm, le 29 avril.
En robe turquoise, la Reine est sortie saluer depuis son perron plusieurs dizaines de Danois venus l’acclamer sous un soleil printanier.
BelgaImage
SWEDEN-HEALTH-VIRUS-SPRING
«
Il n’y a pas de solutions toutes faites. Il faut mettre en place des solutions locales et ajuster quand ce sera nécessaire
», avertit le Professeur Dab. © WOSTOK PRESS/MAXPPP
Avec Sepulveda, le lecteur habite les territoires de l’imaginaire. Mais il est toujours renvoyé aux bruits du monde.
Exercices de groupe en extérieur, lundi, dans la banlieue de Stockholm.
Marcus Miller était attendu au Dinant Jazz cet été. © Belga.
Le WWF fait un lien entre déforestation, ici en Amazonie, et la diffusion de virus dans le circuit humain.
HEALTH-CORONAVIRUS_ITALY
Les Suédois continuent de vivre relativement normalement, malgré l’épidémie de coronavirus qui sévit dans le pays.
HEALTH-CORONAVIRUS_THUNBERG
d-20191230-3Y1XMA 2020-02-28 11:47:03
Max Von Sydow avec sa femme Catherine qui était documentariste et devint sa productrice.
Didier Gosuin «
n’est plus suspect
»
: «
Je ne me présenterai plus aux élections.
»