Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

Frères Ennemis Un récit classique et prévisible

De David Oelhoffen, avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb, 111 mn.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Manuel (Matthias Schoenaerts) et Driss (Reda Kateb) ont grandi comme deux frères inséparables dans la même cité. Pourtant, aujourd’hui, tout ou presque les oppose. D’un côté, Manuel s’est enfermé dans le trafic de drogues jusqu’à s’y plonger jusqu’au cou. De l’autre, Driss est devenu flic, promu aux Stups. Mais aussi fort qu’on puisse le souhaiter, on ne parvient jamais à totalement effacer son passé.

Très vite, David Oelhoffen installe une vraie atmosphère dans ses Frères ennemis. Jouant sur la lumière mais aussi sur l’opposition entre bruit et silence, sur les plans rapprochés avec lesquels il filme ses personnages, il donne un style à part à ce récit somme toute classique et prévisible. Malgré tout, on retrouve avec joie le duo Kateb/Schoenaerts, chacun plutôt convaincant dans son rôle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs