Accueil Opinions Chroniques

La crise italienne est-elle une crise de l’euro?

Le nouveau gouvernement italien a proposé un budget qui prévoit un déficit budgétaire de 2,4 % du PIB. Les investisseurs paniquent.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Les relations entre l’Italie et les marchés financiers se troublent. Le nouveau gouvernement italien a proposé un budget qui prévoit un déficit budgétaire de 2,4% du PIB. C’est une augmentation considérable par rapport à ce que l’ancien gouvernement avait proposé, à savoir un déficit de 0,8 % du PIB. Les investisseurs paniquent et vendent les titres d’État italien. Le résultat est que le gouvernement italien doit maintenant payer plus de 3 % s’il veut placer de nouveaux prêts. Un coût budgétaire supplémentaire imposé par les marchés financiers au gouvernement italien. Une punition pour mauvais comportement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Eric Lavenne, mercredi 3 octobre 2018, 11:07

    Qui "comprend lentement" pourrait finir par "comprendre" en pleine cible ,càd. ici exactement !

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs