Accueil Monde

L’Espagne à l’heure du changement?

Le Premier ministre conservateur Mariano Rajoy sortant est favori des législatives dimanche mais il perdra sa majorité absolue. Les mouvements émergents, notamment le parti anti-austérité Podemos, se posent en faiseurs de rois : ils pourraient jouer un rôle clé dans la future majorité parlementaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les Espagnols votent dimanche pour des Législatives les plus incertaines depuis le retour de la démocratie dans le pays à la fin des années 70. Crédité par les sondages de 25 à 28 % des voix, Mariano Rajoy est favori à l’heure de briguer ce dimanche un nouveau mandat de quatre ans à la tête du pays. La bataille s’annonce néanmoins serrée, indécise, entre le leader conservateur du Parti Populaire (PP) et ses trois adversaires principaux, qui recueilleraient chacun entre 17 et 21 % des suffrages. Dans ce contexte, le socialiste Pedro Sanchez, le centriste Albert Rivera (Ciudadanos) et Pablo Iglesias, le leader du parti anti-austérité Podemos, peuvent encore aspirer à diriger le futur gouvernement ou, à défaut, y jouer un rôle clé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs