Accueil Culture Cinéma

#MeToo: Woody Allen, une carrière à l’arrêt

Le réalisateur new-yorkais est une des cibles principales du mouvement #MeToo. Plongée dans une histoire de famille très complexe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Cela fait près d’un an que Woody Allen a mis sa carrière en quarantaine. Sorti le 1er décembre aux Etats-Unis, le 31 janvier en Europe (et chez nous), Wonder Wheel, son quarante-huitième long-métrage, s’est soldé par un échec retentissant. Et le film que le cinéaste new yorkais venait de tourner dans la foulée, A rainy day in New York, ne devrait pas sortir, Amazon studios, producteur du film, ayant décidé de ne plus le diffuser.

La raison de cet échec commercial, puis de cet abandon artistique ? Elle est liée au déclenchement du mouvement #MeToo ? Qui a pris pour l’une de ses cibles favorites le réalisateur de Manhattan.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs