Accueil Culture Mode

Fashion Week: Paris va bien, merci

Une belle bourrasque d’optimisme a soufflé toute la semaine sur le prêt-à-porter printemps-été 2019. La plus cosmopolite des Fashion Weeks (créateurs indiens, japonais, belges, américains… sont au calendrier des défilés) booste son propre patrimoine. Ses griffes centenaires survivent à tout. Et même si les mannequins tirent toujours la tête, chez Céline, Louis Vuitton et Chanel notamment, le temps est au beau fixe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il est le fils d’un comptable tunisien et d’une couturière italienne. Il dit qu’il « aime infiniment la nuit », qu’il est « inspiré par l’esprit de Paris » où il est né et où il a étudié, à l’Ecole du Louvre. Il ajoute, dans une interview rarissime accordée au Figaro cette semaine : « L’intégralité de mon travail consiste à documenter mon époque, qu’il s’agisse de photo ou de mode ».

Hedi Slimane est de retour. Hedi Slimane, le designer qui a redonné du style aux garçons en popularisant le slim et la veste courte. Hedi Slimane qui, ado, « flottait dans tout » et ne trouvait pas une veste à sa taille, tout étant « boxy », carré. C’est sa mère alors, née dans une famille de tailleurs de Pescara, qui attrapait sa machine et lui taillait du sur-mesure.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mode

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs