RTBF: Franck Istasse devient responsable éditorial de La Première

RTBF: Franck Istasse devient responsable éditorial de La Première

Dans le JT de 19h30 de ce mercredi, François de Brigode a annoncé, dans la séquence qui présente le sujet de l’émission « Questions a la Une », que Franck Istasse devenait le responsable éditorial de La Première. C’était donc la dernière fois qu’il présentait l’émission d’investigation, diffusée chaque mercredi soir sur La Une, et dont il était aussi l’éditeur responsable.

Franck Istasse remplace ainsi Corinne Boulangier, à ce poste depuis 2013. «La transformation interne de la RTBF apportant avec elle de nouvelles perspectives, Corinne Boulangier a manifesté le souhait de rentrer au cœur même de la vision transversale de la RTBF», indique le service dans un communiqué jeudi matin. Le média du boulevard Reyers avait annoncé lors de sa rentrée qu’il cherchait activement un nouveau directeur pour sa radio d’informations. Franck Istasse a été choisi «après un processus de sélection interne d’appels à projets lié à la mise en place du nouveau modèle d’entreprise», axé sur quatre publics distincts.

De la télé à la radio

«Le pôle Media de la RTBF se renforce d’une nouvelle expertise en la personne de Franck Istasse. Il rejoint l’équipe de Laetitia Huberti en charge de l’Offre Affinitaire», annonce le service public. La Première fait en effet partie des services destinés au public «affinitaire» de la RTBF, comme l’est Musiq’3. Il s’agit donc pour le journaliste d’un changement de média, passant de la télé à la radio, et d’un changement de fonction dans une nouvelle organisation.

Franck Istasse est arrivé à la RTBF en 2006 et a commencé par l’info sportive et régionale. Il a ensuite rejoint le magazine d’infos « Projet X », puis le JT avant de rejoindre l’équipe de « Questions à la Une ». Imaginé par Marc Bouvier, ce magazine d’enquêtes était présenté par Bruno Clément jusqu’en 2016, avant qu’il ne devienne rédacteur en chef des JT de la RTBF. C’est à ce moment-là que Franck Istasse accepte de prendre la relève.

Récemment, le magazine avait fait peau neuve, avec un nouveau plateau et de nouvelles séquences. Le nom de son successeur à la tête du rendez-vous d’investigation ne sera pas dévoilé avant la diffusion du prochain numéro de «Questions à la Une», le 17 octobre. «Le nouveau visage et éditeur du magazine est choisi mais on garde le suspense», nous explique Axelle Pollet, nouvelle porte-parole de la RTBF. Cette désignation, qui peut surprendre vu le manque d’expérience de Franck Istasse en radio, «tient naturellement compte d’une période de transition entre les différents protagonistes et les équipes concernées», ajoute le communiqué.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. SOCCER JUSTICE SPORTING ANDERLECHT TRAINING CENTER SEARCH

    Un air de sérénité pendant les perquisitions à Anderlecht

  2. Emmanuel Macron est très attendu pour son face à face avec la presse, ce jeudi en début de soirée.

    Macron: la suppression de l’ENA, mais encore?

  3. Tous les partis francophones s’accordent pour appellent à la création d’une instance de contrôle totalement indépendante.

    Survol de Bruxelles: la position des différents partis

Chroniques
  • Un «Stemtest» pour voter en connaissance de cause

    Sa première annonce, il y a quelques semaines, était plutôt hésitante : « Ah oui, le président de parti me murmure que je dois dire explicitement que je suis candidat Premier ministre. » Depuis cette révélation, Jan Jambon, vice-Premier ministre dans le gouvernement précédent, ne cesse de le répéter, d’abord à la presse flamande ; après en français, et même dans un clip lancé sur tous les réseaux sociaux : « Je suis Jan Jambon, et je suis candidat Premier ministre. » Pour Charles Michel, l’actuel Premier ministre, c’est son porte-parole, Georges-Louis Bouchez, qui répond au micro de LN24 : « Charles Michel serait un meilleur Premier ministre, j’en suis certain ». Puis, n’oublions pas Elio Di Rupo, toujours président du PS, qui, déjà en automne 2018, expliquait sur le plateau de Jeudi En Prime qu’« être Premier ministre signifie...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite