Accueil Belgique

Y a-t-il un problème Milquet ou est-ce du bashing?

La ministre de l’Education a-t-elle provoqué une fermeture inutile des écoles, lors du niveau 4 ? Le fédéral la cible, Joëlle Milquet se défend.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 5 min

Le procédé est connu : en politique, quand un problème surgit, on cherche à faire diversion ou à rejeter la faute sur un autre. Alors, quand on a reproché au gouvernement sa communication chaotique lors du niveau 4 de menace terroriste à Bruxelles, il a rapidement redirigé les critiques vers des bourgmestres qui ont pris «  d’inutiles mesures de fermeture  », et surtout vers la ministre de l’Education Joëlle Milquet, accusée d’avoir provoqué la fermeture des écoles, jugée pas forcément utile.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs