Accueil Culture Scènes

Denis Laujol mouille le maillot

Ancien coureur cycliste, l’acteur transforme le geste sportif en tragédie humaine. Jeu, quête et match.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Petit, Denis Laujol rêve de maillot jaune, de bouquet sur le podium. Il veut être un grand coureur et passe sa jeunesse sur un vélo, de courses en entraînements, espérant passer un jour chez les pros. « J’habitais dans une petite ville moyenne, avec des parents de la classe moyenne. Tout était moyen autour de moi, alors que j’avais envie d’épopée, de gloire, se souvient-il. Si j’avais été plus doué, je n’aurais sans doute pas hésité à me doper. C’est ce qui arrive quand tu as sacrifié tellement de choses pour un rêve de gamin. » Il ne vit que pour le vélo, le nez dans le guidon, jusqu’à devenir anorexique. À 21 ans, une psy lui conseille de faire du théâtre, et voilà qu’il raccroche le vélo pour un autre sport : le théâtre. Il y a quelques années, dans le cadre du projet Une aube boraine, il rencontre Florent Mathieu, ancienne gloire locale. Sur la place de Quaregnon, une statue rend hommage à ce coureur cycliste qui fit plusieurs Tour de France.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs