Centre 127bis: une action de dissuasion menée cet après-midi par les syndicats policiers

Centre 127bis: une action de dissuasion menée cet après-midi par les syndicats policiers
Belga.

Les syndicats policiers, qui ont activé mercredi un préavis de grève pour dénoncer les conditions de travail dans le centre récemment ouvert pour accueillir des transmigrants, vont mener une action de dissuasion à partir de 13 heures à Steenokkerzeel. « Plusieurs représentants des syndicats seront présents sur le site pour dire aux policiers qu’ils ne sont pas obligés de rentrer dans le bâtiment », indique Eddy Quaino, permanent police au sein de la CGSP.

Il s’agit d’une action symbolique destinée à dénoncer deux manquements flagrants, à savoir un plan d’évacuation d’urgence et un plan incendie en contradiction avec la législation du travail – « un exercice incendie a été réalisé hier : il a fallu trois minutes pour ouvrir les portes », dénonce le syndicat – et des locaux destinés à la détention qui ne répondent pas aux normes.

Plainte au Comité P

« On doit travailler dans l’illégalité sur ordre du ministre de l’Intérieur. Tous ces problèmes ont été dénoncés hier devant le représentant du ministre qui a répondu que la mise en conformité allait prendre plusieurs semaines ». La CGSP s’apprête d’ailleurs à interpeller la Ligue des droits de l’homme, Unia (ex-Centre pour l’égalité des chances) et à déposer plainte auprès du Comité P.

Le préavis de grève activé mercredi par quatre organisations syndicales court du 12 au 22 octobre. Un comité de négociation, organisé ce mercredi avec les autorités, n’a pas permis de calmer les inquiétudes policières.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous