Accueil Société

Molenbeek présente son plan de lutte contre la radicalisation

La commune de Molenbeek a élaboré un plan pour lutter contre la radicalisation des jeunes sur son territoire. Coût : un million d’euros pour engager 24 personnes. Problème : le fédéral a aussi son projet de plan canal.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Un peu plus d’un million d’euros dégagé pour l’engagement de 24 équivalents temps plein. Telles sont les données chiffrées du plan de lutte contre la radicalisation élaboré par la commune de Molenbeek.

Les renforts

Parmi ces renforts doivent figurer un coordinateur de la cellule radicalisation, un juriste criminologue, un fonctionnaire de prévention, un chargé de projet jeunesse et un autre pour la mission locale.

Mais ces renforts seront surtout actifs sur le terrain. Ils seront composés de cinq gardiens de la paix supplémentaires, de six travailleurs sociaux, de deux inspecteurs de l’urbanisme et de trois pour la cellule logement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs