Accueil La Une Sports

«Dans le foot, on a une mémoire à très court terme…»

Il prend du recul par rapport aux critiques.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Détendu, souriant et doté d’un sens de l’humour très aiguisé, Christian Kabasele dénote parfois dans un milieu footballistique très bling-bling. Le Liégeois demeure fidèle à ses principes de vie et poursuit sa carrière sans sortir du chemin qu’il s’est tracé, ce qui lui a valu d’être affublé du surnom de « silent killer » (« tueur silencieux ») dans le vestiaire des Hornets. «  C’est notre gardien Ben Foster qui est à l’origine de ça  », rigole-t-il. «  Je suis assez timide, réservé. Je ne prends donc pas souvent la parole, mais quand je le fais, on va dire que ça fait mouche. Voilà, je suis quelqu’un de très calme, il faut déjà y aller pour que je pousse un coup de gueule… Alors je parle quand j’estime que je dois le faire, je ne tente pas de donner une autre image de moi-même.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs