Trente-deux athlètes belges participent à la 3e édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse

Belga
Belga

Cette 3e édition accueille 4.000 athlètes âgés de 15 à 18 ans. Parmi eux, 32 Belges présents dans 20 sports.

« C’est important que nos jeunes athlètes puissent pouvoir avoir une expérience internationale pendant des compétitions multidisciplinaires », a expliqué Gert Van Looy, chef de mission pour le COIB, le Comité Olympique et Interfédéral belge. « Lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse, les athlètes sont en contact avec des jeunes du même âge, qui pratiquent d’autres sports et viennent d’autres pays. Ce sont pour eux des expériences particulièrement enrichissantes ».

Henri Demesmaeker a été désigné porte-drapeau belge lors de la cérémonie d’ouverture. Le jeune skipper, 17 ans, qui navigue en Nacra 15, est coaché par Sébastien Godefroid, médaillé d’argent aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 et qui fut également, à Pékin en 2008, porte-drapeau de la délégation belge. Henri Demesmaeker et Frédérique Van Eupen sont champions du monde en Nacra 15.

La cérémonie d’ouverture ne se fera pas dans un stade, mais pour la première fois dans un lieu public, sur la Plaza de Republica de la capitale argentine.

Les deux premières éditions de ces JOJ ont eu lieu à Singapour en 2010 et à Nanjing en 2014.

La Belgique avait ramené de la petite république asiatique cinq médailles (2 or : Lola Mansour (judo) et volley féminin ; 1 argent : Toma Nikiforov (judo) ; 2 bronze : Hermien Peters (kayak) et hockey masculin). En Chine, six Belges étaient montés sur le podium (Indra Craen (taekwondo) et Luka Van Den Keybus (gym artistique) sur la 2e ; Chloë Beaucarne (athlétisme), Jorre Verstaraeten (judo), Laura Roebben (taekwondo) et Si Mohamed Ketbi (taekwondo) sur la 3e).

Les 32 athlètes belges

Athlétisme  : Maité Beernaert (longueur), Elena Defrère (disque), Mariam Oulare (100 m), Liefde Schoemaker (400 m), Myrthe Van Der Borght (poids), Louis Vandermessen (2000m steeple)

Aviron  : Caitlin Govaert (skiff)

Badminton  : Julien Carraggi (simple et double mixte)

Basketball 3x3  : Sasha Deheneffe, Sam Hofman, Moussa Noterman et Ferre Vandrehoydonck

Breakdance  : Olivier Warner (individuel et équipe mixte)

Équitation  : Simon Morssinkhof (saut d’obstacles individuel et équipe mixte)

Escalade  : Lukas Franckaert (combiné)

Escrime  : Jolien Corteyn (sabre individuel et équipe mixte), Axelle Wasiak (épée indivuelle et équipe mixte)

Golf  : Margaux Appart (individuel et équipe mixte), Jean de Wouters d’Oplinter (individuel et équipe mixte)

Gymnastique  : Ward Claeys (concours général individuel et équipe mixte)

Judo  : Alessia Corrao (-63 kg et équipe mixte)

Karaté  : Quentin Mahauden (-68 kg)

Kayak  : Jules Vangeel (sprint et slalom)

Roller  : Jason Suttels (500 m et 1000 m, 5000 m élimination)

Taekwondo  : Badr Achab (-73 kg)

Tennis  : Arnaud Bovy (simple, double masculin et double mixte)

Tir  : Jérôme Son (pistolet à 10 m)

Tir à l’arc  : Senna Roos (recurve individuel et équipe mixte)

Triathlon  : Rik Malcorps (sprint et relais), Hanne Peeters (sprint et relais)

Voile  : Frédérique van Eupen (Nacra 15) et Henri Demesmaeker (Nacra 15)

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite