Accueil Monde Europe

Face aux accusations occidentales, l’élite russe se met à douter de la version du Kremlin

Les autorités dénoncent « l’espion mania » des Européens et Américains. Mais, sur les cyberattaques comme sur l’affaire Skripal, les questions surgissent bel et bien en coulisses.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

D es faits et des preuves plutôt que des accusations lancées aux médias  !  » Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre des Affaires étrangères russe, ne cache pas sa colère après les nouvelles allégations occidentales sur les cyberattaques du Kremlin. A Moscou, dès jeudi, les autorités ont dénoncé « l’espion mania » qui se serait emparée de l’Europe et des Etats-Unis. Mikhaïl Bogdanov, lui, s’exprimait hier à Rhodes où, sur l’île grecque, Vladimir Iakounine, ex-espion et proche du président Vladimir Poutine, organise comme chaque automne un forum consacré au dialogue entre civilisations. Sur les panels de discussion et autour des cafés, se retrouvent une partie de l’élite russe et de prestigieux invités étrangers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs