Accueil Monde Europe

Le nationalisme remporteles élections en Bosnie -Herzégovine

Le séparatiste pro-russe Milorad Dodik emporte le siège serbe de la présidence tricéphale.

La formation d’un gouvernement s’annonce délicate.

L’UE met la pression.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Les électeurs convoqués aux urnes dimanche dans une Bosnie Herzégovine multiethnique et politiquement divisée ont (à nouveau) plébiscité le nationalisme.

Faute d’alternative tangible, relèvent de nombreux observateurs : des six pays des Balkans occidentaux, la Bosnie est la seule, avec le Kosovo, à n’avoir actuellement pas la possibilité d’entamer les (longs) pourparlers d’adhésion à l’Union européenne. Le président du Monténégro avait relevé la semaine dernière, devant le Parlement européen, que le frein tiré par nombre d’Etats membres sur la perspective d’« élargissement » de l’UE aux pays des Balkans fait le jeu des forces anti-européennes. Comme l’« illustre de façon éclatante », avait dit Milo Djukanovic, le succès du boycott lors du référendum, le 30 septembre, sur le changement du nom en Macédoine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs