Accueil Culture Livres

Amante, muse et victime de Picasso

Zoé Valdés raconte la douleur de Dora Maar, l’amoureuse.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 5 min

La femme qui pleure, c’est Dora Maar. Elle a 27 ans quand elle rencontre Pablo Picasso. Elle en est passionnément amoureuse. Elle devient la muse de l’artiste. Il en fait son modèle principal pendant plusieurs années. Il la représente souvent en larmes. C’est qu’elle est nerveuse, ébranlée, pleureuse. Picasso l’enverra d’ailleurs chez Jacques Lacan, pour subir une série d’électrochocs, qui la déstabiliseront encore davantage. «  C’était une femme extraordinaire, dit Zoé Valdés dans une vidéo de la libraire Mollat. Une artiste surréaliste très connue, avant son histoire avec Pablo Picasso. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs