Près de 40% des Belges ne se rendraient plus aux urnes si le vote n’était pas obligatoire

Dans cet article
d-20170906-3GPF34 2018-05-18 16:18:43

Plus d’un Belge sur trois n’irait pas voter s’il n’y était pas obligé, selon notre Grand baromètre Le Soir – RTL Info – Ipsos, qui publie les résultats du sondage mardi.

Si le vote n’était plus obligatoire en Belgique, tant aux élections communales qu’aux législatives, les abstentionnistes seraient précisément 38 %. Actuellement, les réfractaires ne sont pas plus de 10 % (au risque, d’ailleurs, de sanctions pénales).

Sans obligation, les Flamands seraient enclins à 63 % à se rendre aux urnes pour les communales et à 64 % pour les législatives. Les Bruxellois connaissent un degré de motivation très comparable aux Flamands : 62 % effectueraient leur devoir citoyen pour les communales et 64 % pour les législatives. En revanche, les Wallons sont légèrement en retrait par rapport aux autres régions : ils ne seraient que 58 % à voter aux législatives et 59 % aux communales.

► On dit souvent que l’électeur est plus souvent attaché aux élections locales qu’aux scrutins nationaux. Retrouvez tous les détails de ce sondage dans notre analyse à lire sur Le Soir+.

Méthodologie

logo

Cette vague de 2.543 répondants, formant des échantillons représentatifs des Belges de 18 ans et plus à raison de 1.000 en Wallonie, 1.000 en Flandre et 543 dans les 19 communes de la Région Bruxelles-Capitale, a été réalisée du 20 au 27 septembre 2018.

Les interviews ont eu lieu en ligne. La marge d’erreur maximale, pour un pourcentage de 50 % et un taux de confiance de 95 % est de +– 3,1 en Wallonie et en Flandre et de +– 4,2 à Bruxelles.

Affiliations : Esomar, Consumer Understanding Belgium.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous