Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Jean-Luc Aubertin: «Un métier exigeant, un métier de contact»

Jean-Luc Aubertin, fonctionnaire délégué de l’urbanisme en Luxembourg, part en préretraite. Rencontre à bâtons rompus sur un poste chaud. Entretien.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 7 min

Ce 31 décembre, Jean-Luc Aubertin, alias « le fonctionnaire délégué de l’Urbanisme » en Luxembourg, prendra sa préretraite à 63 ans. Retour sur le travail d’un homme discret mais marquant dans le paysage provincial, où il a débarqué en 1978 à la tête des services « logement » de la province, après des études d’ingénieur industriel en construction. En 1995, la direction générale lui propose de reprendre la direction de tous les services, dont l’urbanisme, suite au départ de Jean-Pol Van Reybroeck pour le cabinet du ministre Lebrun. Il refuse, se calquant sur les propos de Laurence J. Peter, pédagogue canadien, qui a un jour dit que « dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence ». « Je ne souhaitais pas être un nouvel exemple pour conforter cette thèse », glisse celui qui, vingt ans plus tard, quitte ce poste… Pour lui, « c’est le bon moment pour passer la main.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs