Accueil Économie Entreprises

Enquête Remunero: 130.000 euros pour le président de la FN Herstal

La société wallonne a fini par accepter de jouer la transparence sur les rémunérations de ses administrateurs.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

C’est une petite révolution : le groupe Herstal (qui détient notamment la fabrique d’armes FN Herstal) a accepté de lever le voile sur les rémunérations de son conseil d’administration.

Epinglée dans l’enquête Remunero ce lundi pour violation de l’article 100 du Code des sociétés (qui impose la publication annuelle d’un rapport de rémunération), la société publique wallonne a pris contact avec Le Soir, par l’intermédiaire de son avocat. Elle nous a informé qu’un correctif « intégrant les informations requises par la nouvelle disposition de l’article 100 du Code des sociétés (donc le rapport de rémunération, NDLR) » avait été déposé récemment à la Banque nationale. Et que ce document serait publié d’ici quelques jours. Mais la société a accepté de nous transmettre ce fameux rapport, pour l’exercice 2017.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs