Accueil Belgique Politique

Non concernées par l’enquête Remunero, les unifs jouent toutefois la transparence

Parfois dotées de statuts spéciaux, hors du champ du Code des sociétés, les universités ne sont pas obligées de publier les rémunérations de leurs mandataires. Elles le font de bonne grâce à notre demande. Mais c’est le plus souvent 0 euro.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Quoi de plus publique qu’une université ? L’enseignement et la recherche d’intérêt public ; une « tutelle » du politique via les Communautés ; des subventions tout aussi publiques qui font fonctionner très concrètement ces grosses structures… Et pourtant ! Toutes publiques qu’elles soient, les universités belges ne sont pas concernées par la nouvelle mouture de l’article 100 du Code des sociétés. Nouvel article qui est à la base du projet de cadastre des rémunérations baptisé Remunero que Le Soir a constitué et publiera ce jeudi sur son site.

1.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Desprez Jean Luc, mardi 9 octobre 2018, 18:55

    L'article ne mentionne pas les chargés de mission (ex-chef de cabinet chargé de mission par exemple)

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs