Accueil La Une Belgique

Tout le monde n’est pas égal devant l’urinoir

Le sociologue français Julien Damon revendique « le droit de pisser pour tous ». Il propose que les cafés et restaurants ouvrent leurs toilettes à tous sans distinction, moyennant une petite intervention des pouvoirs publics.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Les lieux d’aisance dans l’espace public portent mal leur nom : sales, malodorants, inégalitaires aussi, ils relèvent la plupart du temps de la miction impossible. Qu’on se pince le nez ou non, le sujet est plus sérieux qu’il n’y paraît en ce qu’il concerne tout le monde – hommes, femmes, enfants, voyageurs, sans-abri, pressés par un besoin urgent. Sans oublier les personnes souffrant d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin, comme la maladie de Crohn qui concerne 30.000 Belges. Pour les aider, l’application WCasapp recense les latrines les plus proches, tous types confondus.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs