Accueil Société

Procès Roufflaer: «C’est ma famille, je suis seul maître de leur destin»

Deuxième journée de procès pour Philippe Roufflaer, accusé aux assises de Liège d’avoir assassiné, le 29 décembre 2016, ses deux filles de 8 et 11 ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

J ’ai fait un choix et j’emporte tout le monde avec moi. C’est ma famille, je suis seul maître de leur destin. Je n’ai peur de rien et je ne suis expert que dans le mal… (…). Je veux ma femme et mes filles avec moi. » Tels sont les mots écrits à son père par Philippe Roufflaer, accusé aux assises de Liège d’avoir assassiné, le 29 décembre 2016, ses deux filles de 8 et 11 ans. Il y expliquait vouloir être enterré avec les petites et sa femme, ainsi que son paquet de cigarettes, la bouteille de Jack Daniels qui se trouvait dans la cuisine et les doudous des enfants. Sur la scène de crime, les services de police ont bien retrouvé la bouteille de whisky à l’endroit dit, tout comme le paquet de cigarettes, sur la table de nuit, près des corps des petites filles. Sauf que cette lettre « testament » a été rédigée par l’accusé en 2012, alors que son épouse venait pour la première fois de le quitter.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs