Accueil Opinions Éditos

«Le Soir» gratuit ce mercredi: la volonté d’un journalisme plus citoyen

Aujourd’hui, « Le Soir » est gratuit dans ses versions numérique et papier. Une volonté de montrer ce que le journal est, comment il évolue et les valeurs qu’il porte.

Édito - Rédacteur en chef Temps de lecture: 2 min

Un mois après avoir titré que l’information avait un coût – et c’est plus vrai que jamais ! –, Le Soir a décidé d’être gratuit, ce mercredi, dans ses versions papier et numérique.

Rien de contradictoire à nos yeux dans la démarche mais, au contraire, la volonté de montrer ce que le journal est, comment il évolue et les valeurs qu’il porte. Des valeurs d’indépendance, de liberté, d’audace. Et la volonté d’accompagner ses lecteurs dans leur envie de mieux comprendre la société dans laquelle ils vivent.

À l’heure des fake news et au moment où le débat sur la « désinformation » est officiellement lancé en Belgique, le meilleur garant de l’information de qualité est et reste – et restera longtemps – la rigueur, le recoupement des sources, le respect de la déontologie.

Le Soir continuera à s’inscrire durablement et sans concession dans cette volonté et continuera à chasser les scoops, à lancer des enquêtes en Belgique, à participer à des «Leaks» et à développer une coopération européenne avec d’autres médias de qualité.

Nous en sommes fiers.

Nous mesurons chaque jour la chance d’exercer ce métier dans de bonnes conditions »

Com_Berti

Ce travail d’investigation, nous le portons cette semaine encore avec l’opération « Remunero », qui interroge les avancées réelles de la transparence dans les mandats publics.

A cet égard, au moment où la presse, un peu partout sur la planète, est remise en cause, voire carrément attaquée de front par les populistes de tout genre (Etats-Unis, Pologne, maintenant l’Italie, pour ne citer que trois exemples forts), nous mesurons chaque jour la chance d’exercer, en Belgique, notre métier dans de bonnes conditions, même si la vigilance est de mise et la garde ne doit jamais être baissée.

Mais si nous vous offrons ce journal aujourd’hui, c’est pour montrer, justement, que le rôle de la presse est majeur pour le débat démocratique. Majeur.

Rigueur, honnêteté, passion

En outre, c’est l’occasion, à quelques jours des élections communales, de formuler cette promesse pour l’avenir : celle d’un Soir plus proche des citoyens, un Soir qui pèse davantage sur le débat public et qui vous donne des clés pour décrypter un monde toujours plus complexe.

Notre mission est et reste de vous informer avec rigueur, honnêteté et passion.

Etre bien informé, c’est être mieux armé pour poser des choix et être acteur du monde qui nous entoure. Chacun à son niveau.

Il est fondamental, en 2018, de ne pas l’oublier.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par stals jean, jeudi 11 octobre 2018, 16:21

    Un quotidien comme le Soir du groupe Rossel se doit de faire savoir à ses lecteurs en attendant d'en savoir d'avantage, qu'une nouvelle affaire de fraude secoue le foot belge, le foot pro bien entendu...Le quotidien le Soir, n'est ni le Canard Enchaîné, ni Charlie-Hebdo, ni hélas un média style Polony tv, par exemple. Le Soir à un coût et le Soir est aussi une "machine" qui permet à des Actionnaires de se faire du Fric sur le dos de ceux qui travaillent réellement pour un salaire X à la fabrication d'un quotidien de presse...Le foot pro cette nouvelle religion, avec ses grands prêtres, ses papes et ses acolytes,et ses fidèles par millions comme d'autres fidèles, contribuent, par ce que justement c'est un secteur d'activité complètement aux mains des mafias financières, de prendre ces millions de citoyens la pour des gogos à la puissance 10. Un exemple entre mille, les coupes du mondes de foot pro, à faire plonger des populations entières dans une hystérie collective qui ne dit pas son nom, bénéficient d'un matraquage médiatique tout azimut à la limite fascisant, oui fascisant proprement fascisant économiquement s'entend bien entendu allez savoir pourquoi?......Mais ça, un quotidien même sérieux, jamais au grand jamais ne le dénoncera sous peine d'un retour de flamme de la dictature de l'actionnariat mondialisée elle aussi plus décomplexée que jamais. Et ce n'est pas avec une Presse aux mains de ceux qui ont mis macron en place, qui pourra jamais me faire croire qu'avec elle, que par elle, que grâce à elle, les jours de la Haute Finance Internationale et sont bras armés les places Boursières mondialisées en organisations mafieuses sont comptés...Tant que l'argent roi restera maître absolu du monde, et il l'est bel et bien, le débat démocratique restera comme d'ailleurs les élections prétendument démocratiques, parodies de démocraties. Démocraties que je nomme depuis 50 ans maintenant, démocraties de carnavals...

  • Posté par stals jean, jeudi 11 octobre 2018, 16:21

    Un quotidien comme le Soir du groupe Rossel se doit de faire savoir à ses lecteurs en attendant d'en savoir d'avantage, qu'une nouvelle affaire de fraude secoue le foot belge, le foot pro bien entendu...Le quotidien le Soir, n'est ni le Canard Enchaîné, ni Charlie-Hebdo, ni hélas un média style Polony tv, par exemple. Le Soir à un coût et le Soir est aussi une "machine" qui permet à des Actionnaires de se faire du Fric sur le dos de ceux qui travaillent réellement pour un salaire X à la fabrication d'un quotidien de presse...Le foot pro cette nouvelle religion, avec ses grands prêtres, ses papes et ses acolytes,et ses fidèles par millions comme d'autres fidèles, contribuent, par ce que justement c'est un secteur d'activité complètement aux mains des mafias financières, de prendre ces millions de citoyens la pour des gogos à la puissance 10. Un exemple entre mille, les coupes du mondes de foot pro, à faire plonger des populations entières dans une hystérie collective qui ne dit pas son nom, bénéficient d'un matraquage médiatique tout azimut à la limite fascisant, oui fascisant proprement fascisant économiquement s'entend bien entendu allez savoir pourquoi?......Mais ça, un quotidien même sérieux, jamais au grand jamais ne le dénoncera sous peine d'un retour de flamme de la dictature de l'actionnariat mondialisée elle aussi plus décomplexée que jamais. Et ce n'est pas avec une Presse aux mains de ceux qui ont mis macron en place, qui pourra jamais me faire croire qu'avec elle, que par elle, que grâce à elle, les jours de la Haute Finance Internationale et sont bras armés les places Boursières mondialisées en organisations mafieuses sont comptés...Tant que l'argent roi restera maître absolu du monde, et il l'est bel et bien, le débat démocratique restera comme d'ailleurs les élections prétendument démocratiques, parodies de démocraties. Démocraties que je nomme depuis 50 ans maintenant, démocraties de carnavals...

  • Posté par Michel Raurif, mercredi 10 octobre 2018, 16:32

    Je pense , en toute honnêteté que l'ensemble des journalistes devraient retourner sur les bancs de l'école et apprendre l 'ABC du métier, vu les nombreuses erreurs que l'on découvrent tout les jours dans les journaux !!!

  • Posté par MOYA DANIEL, mercredi 10 octobre 2018, 17:53

    que l'on découvre.

  • Posté par Martin Thierry, mercredi 10 octobre 2018, 12:32

    Quelle bonne idée! Surtout quand on est abonné et qu'une fois de plus, le journal n'a pas été distribué! J'en ai tellement marre que je ne le signale même plus.

Sur le même sujet

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une