Accueil La Une Belgique

Farciennes: Hugues Bayet, le socialiste qui séduit les investisseurs

La devise du bourgmestre socialiste de Farciennes Hugues Bayet : pas de paradis social sur un désert économique. Du coup, il travaille sur l’attractivité du cadre de vie tout en facilitant la tâche de ceux qui veulent investir sur l’entité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le dos tourné à la tour du charbonnage du Roton, Hugues Bayet contemple les terrains encore nus du futur Ecopôle. Plus qu’un symbole, une métaphore pour Farciennes, l’une des communes les plus pauvres de Belgique, et son bourgmestre. Le socialiste a fait de la cité hainuyère une commune « entreprises friendly ». Un rôle à contre-emploi ?

« Le PS n’est pas contre la création de richesses, s’agace-t-il d’emblée. Mais le problème, c’est la façon dont elles sont redistribuées. Et l’économie comme la sécurité sont des problématiques qui ne sont pas l’apanage de la droite. » Sa devise : pas de paradis social sur un désert économique. Alors, le quadra grisonnant a pris le taureau par les cornes : il a travaillé sur l’attractivité du cadre de vie (terrains à bâtir, centre de la commune rénové, animations) tout en facilitant la tâche de ceux qui veulent investir sur l’entité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs