Le KV Malines soupçonné d’avoir truqué un match pour éviter la relégation

©PhotoNews
©PhotoNews

Selon nos confrères du Standaard, des indications d’influence possible sur les matchs de la saison dernière (2017-2018) sont apparues durant l’enquête sur une organisation criminelle spécialisée dans des fraudes financières et du blanchiment d’argent. Ce qui avait commencé fin 2017 comme une enquête « classique » en matière d’argent noir et de constructions financières opaques des agents de joueurs, s’est rapidement transformé en une enquête sur des pratiques de corruption. La police fédérale a mis sur écoute téléphonique durant des mois les agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Veljkovic. Et ce dans le cadre d’une enquête pour fraude sur les transferts.

Mais au fil des semaines, ces recherches ont pris une autre tournure. Ces écoutes téléphoniques ont en effet révélé de possibles pratiques de corruption dans des matchs de football. La justice a constaté que Dejan Veljkovic, qui était jusqu’à l’an dernier l’agent de joueurs bien implanté au KV Malines, a essayé d’influencer de manière active la lutte pour le maintien lors de la saison 2017-2018 en Division 1A, et ce en faveur des Malinois. Mais cela n’a pas fonctionné. Malines a bien gagné 2-0 le dernier match de la saison face à Waasland. Mais dans le même temps, Eupen, son concurrent direct, s’est imposé 4-0 et s’est sauvé grâce à la différence de buts.

► Comment Malines a tenté de se sauver? Notre récit à découvrir sur Le Soir+.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Fraude dans le football belge|CorruptionFraude|Enquête|
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © PhotoNews

    Grand Baromètre: les verts, première famille politique du pays

  2. La N-VA peut souffler
: avoir débranché la prise du gouvernement fédéral n’a visiblement pas traumatisé son électorat. © Belga.

    Grand Baromètre: en Flandre, la N-VA ne paie pas la chute du gouvernement

  3. Les parents de la petite Mawda ont été régularisé pour un an et pourront suivre l’enquête sur le décès de leur fille. Un jugement a également contraint le CPAS de Woluwe-Saint-Lambert à prendre en charge la famille.

    Affaire Mawda: la famille de la fillette régularisée

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite