Accueil Informazout

Le mazout se combine parfaitement avec les énergies renouvelables

Il est possible d'associer une chaudière au mazout avec un boiler solaire. Ou une chaudière au mazout avec une pompe à chaleur. C'est à la fois efficace et écologique. Détails du fonctionnement.
Temps de lecture: 3 min

A deux, on est plus fort ! Pour atteindre une économie bas carbone dans nos habitations, une des voies à suivre consiste à miser sur les technologies hybrides. Cela permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre sans imposer de trop grands défis aux consommateurs : pas de coûts exorbitants. Et pas d'installations trop compliquées. Les nouvelles chaudières au mazout peuvent en effet être utilisées avec des énergies renouvelables. De telles combinaisons ont déjà fait leurs preuves.

Mazout + solaire
Le premier système hybride est constitué d'un boiler solaire et d'une chaudière au mazout. Le boiler est alimenté par des panneaux solaires installés sur le toit. Il ne s'agit pas de cellules photovoltaïques mais bien de panneaux thermiques dans lesquels circule un liquide caloporteur. Le soleil chauffe ce liquide qui, une fois porté à une certaine température, est envoyé vers le réservoir d'eau. Il y diffuse toute sa chaleur via un échangeur. L'eau chaude peut alors être utilisée pour tous les besoins de la maison : douche, bain, lave-vaisselle, machine à laver, etc. Elle peut également être injectée dans le circuit qui alimente les radiateurs ou le chauffage par le sol.



Lorsque les panneaux cessent de donner une chaleur suffisante, comme en hiver, c'est alors la chaudière au mazout qui prend le relais pour chauffer l'eau sanitaire et l'eau de chauffage. Le passage d'une source à l'autre se fait automatiquement. Il est parfaitement possible d'utiliser le solaire thermique d'avril à octobre. Et ainsi d'économiser jusqu'à 200 à 300 litres de mazout par an (pour une maison de 180 m²). Informazout a réalisé des calculs sur la rentabilité de cette formule.

Mazout + pompe à chaleur
Un second système consiste à coupler une chaudière au mazout avec une pompe à chaleur. Pour rappel, cette dernière capte les calories présentes dans l'air (pompe aérothermique), dans une étendue d'eau (aquathermique) ou dans le sol (géothermique). Cela nécessite de l'électricité pour fonctionner mais le but est de le faire dans un rapport favorable. Par exemple, 1 kWh consommé pour 3 à 4 kWh produits. Après transformation, les calories arrivent dans le système de la maison et se transmettent à l'eau de chauffage et à l'eau sanitaire.

Lorsque la température extérieure passe sous les 5°C, la pompe à chaleur air-eau devient moins efficace et la chaudière au mazout se met en marche. Les deux peuvent fonctionner en parallèle : la pompe à chaleur procure une température de base que la chaudière au mazout complète. Ou alors en alternance : la première est désactivée au profit de la seconde. Le mazout compense ainsi les points faibles de la pompe à chaleur.

Dans un avenir proche, les « combustibles liquides du futur » apporteront eux aussi une solution durable pour notre chauffage.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Informazout

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une