Accueil Sports Football Football belge

Fraudes dans le foot belge: l’essentiel à retenir (vidéos)

Le parquet fédéral a fait un point ce jeudi après-midi sur l’enquête qui ébranle le football belge.

Temps de lecture: 3 min

Un vaste dossier de fraude présumée touche le monde du football belge. L’essentiel à retenir :

44 perquisitions menées, notamment dans neuf clubs belges

Des perquisitions ont été menées dans neuf clubs belges : Anderlecht, Gand, Ostende, Bruges, Lokeren, Courtrai, Malines, Genk et le Standard. Des documents ont été saisis ainsi que trois montres de luxe, des bijoux et de l’argent pour une valeur de 11 millions d’euros.

29 personnes interpellées, 4 personnes inculpées

29 personnes ont été interpellées et 22 d’entre elles sont présentées devant le juge d’instruction à Tongres. Parmi les interpellés : quatre agents (Veljkovic, Bayat, Mejatti et Mortelmans), des dirigeants de clubs, des collaborateurs de clubs, deux bijoutiers, deux arbitres.

A ce stade-ci, quatre personnes ont été inculpées pour participation à une organisation criminelle et corruption privée active et passive tandis qu’une cinquième personne a été inculpée de blanchiment d’argent : l’arbitre Sébastien Delférière (libéré sous condition), le président de Waasland-Beveren Dirk Huyck (libéré sous condition), l’homme fort de Malines Olivier Somers (libéré sous conditions), D.V (remis en liberté) et Thierry Steemans membre de la direction de Malines (placé sous mandat d’arrêt pour blanchiment d’argent, participation à une organisation criminelle et corruption privée active et passive).

Ivan Leko, le coach du FC Bruges, est également inculpé de blanchiment, selon les journaux De Standaard et La Libre Belgique. Il n’est pas inculpé pour corruption ou trucage de matches.

Ce que la justice reproche à Veljkovic et Bayat

La justice reproche à Mogi Bayat la manipulation de transferts pour augmenter ses frais de courtage aux dépens des joueurs et des clubs, manipulations cachées avec des complices (d’autres agents) et des sociétés en Grande-Bretagne, en France et au Luxembourg, achat des montres de luxe d’une valeur de 8 millions d’euros pour les utiliser comme cadeaux d’affaires. Ces montres semblent avoir été frauduleusement dédouanées de la TVA.

La justice reproche à l’agent Dejan Veljkovic des constructions financières avec des clubs dont Bruges, Genk et le Standard, des commissions cachées et des rémunérations de joueurs à l’étranger, des rémunérations cachées sous forme de mission de scouting ou de frais supplémentaires, de l’argent échappant aux autorités belges et envoyées à Chypre, au Monténégro et en Serbie.

Deux matchs de la saison 2017-2018 soupçonnés de trucage

La justice a également de grandes suspicions sur l’arrangement et la falsification de deux matchs de football qui se sont déroulés à la fin de la phase classique du championnat 2017-18. Les deux rencontres visées par la justice sont Antwerp – Eupen (3 mars 2018, 29e journée de championnat) et Malines – Waasland-Beveren (11 mars 2018, 30e journée de championnat).

Pour permettre à Malines de rester en première division, Dejan Veljkovic aurait pris contact avec des joueurs de Waasland-Beveren, Bart Vertenten, qui a arbitré Antwerp – Eupen, Sébastien Delférière mais également deux journalistes qui suivent Malines au quotidien pour qu’ils donnent de bonnes cotations aux arbitres.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Serge Lambotte, jeudi 11 octobre 2018, 16:41

    Donc si je comprends bien,il n'y avait pas que Bodart.

  • Posté par Gezels Jonathan, jeudi 11 octobre 2018, 16:50

    Ils arrivent juste trop tard pour rejoindre la liste de ladroite :-)

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Football belge

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb