Accueil Victoire

Du bubble foot pour les sauvages

Deux heures de foot dans une bulle géante, où toutes les charges sont permises : c’est le bubble foot. Nous avons testé ce sport qui fait beaucoup rigoler.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

On appelle ça du « bubble foot », mais c’est un peu plus « bubble » que « foot ». C’est vrai qu’il y a deux équipes, deux goals, un ballon – comme au foot – et que le but est de pousser le cuir dans les filets adverses. Mais la comparaison s’arrête là. Car il y a une contrainte, de taille : votre corps, tête comprise, est enfermé dans une bulle en plastique géante. Seules vos jambes dépassent pour galoper. Ce qui rend le football méconnaissable.

Après avoir signé une décharge (le mono décline toute responsabilité en cas de bobo, mais il paraît que ça n’arrive jamais), on compose deux équipes. Comme c’est un jour caniculaire, il y a les torses nus d’un côté, les autres en face. En vrai, ça ne change rien. Une fois dans la bulle gonflée, qu’on porte comme un sac à dos sur les épaules, c’est à peine si on distingue les identités.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Victoire

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs