Accueil Société

De Namur à Eupen, la Wallonie et la Communauté germanophone veulent renforcer les liens

Le 17 octobre, la Wallonie organise sa première Journée de la langue allemande. Une première pour souligner les liens avec la Communauté germanophone. L’enseignement de l’allemand en immersion est une solution. Reportage à l’athénée de Waremme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Il est de coutume de dire que le fossé se creuse entre francophones et néerlandophones dans ce pays fédéral. Qu’on ne se parle plus guère par-delà la frontière linguistique. Pire : que les Wallons ne savent plus rien des goûts et des couleurs des Flamands, et vice versa. C’est pour empêcher l’émergence d’un tel phénomène sur leurs territoires respectifs que les ministres-présidents de la Wallonie et de la Communauté germanophone ont décidé d’agir. Le mercredi 17 octobre, une première journée permettra de célébrer l’entente entre les deux entités et de souligner l’intérêt de partager des expériences communes pour ne pas rompre les ponts. En Wallonie, la Journée de la langue allemande devrait se dérouler chaque année.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Mine , jeudi 11 octobre 2018, 21:35

    si les Citoyens d´Eupen pouvaient déteindre sur ceux de Namur, question discipline, propreté, organisation, respect de la loi et de l´autorité...il y aurait vraiment un gain dans la mentalité wallonne francophone.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs