Accueil Belgique Politique

Devant les élèves officiers, le Roi évoque le leadership militaire... et royal?

Philippe retrouve ses anciens bancs scolaires, pour ouvrir l’année académique à l’École royale militaire. Il y vante les valeurs militaires, « la stricte discipline, les exercices physiques, les exigences académiques ». Et donne une version finalement très royale du leadership...

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Voici 40 ans, Philippe commençait sa formation d’officier à l’École royale militaire (ERM). Alors ce jeudi soir, c’est avec «  joie et émotion  » qu’il s’est adressé à 700 étudiants, à l’occasion de l’ouverture solennelle de l’année académique de l’ERM et de la remise de « L’Epée du Roi », «  la récompense la plus prestigieuse décernée au candidat-officier qui a été le plus méritant pendant ses trois premières années d’études  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Nicolay Jean-marie , vendredi 12 octobre 2018, 14:48

    Warf! Warf! Warf! LOL!

  • Posté par Philippe Bernard, vendredi 12 octobre 2018, 8:01

    Son homosexualité dérange ? Le fait que son épouse a du se faire inséminer son sperme, dérange ? C'est un homme moderne.

  • Posté par Poels Jean-pierre, vendredi 12 octobre 2018, 13:48

    En tous les cas, vous fumez de la bonne ! ! ! ! ;-)

  • Posté par Coets Jean-jacques, jeudi 11 octobre 2018, 21:56

    Malgré tout ce que certains ; les Belges, la presse, certains "auteurs" ou "historiens" ; ont pu écrire sur lui (autisme, homosexualité, impuissance, débilité, timidité maladive...), Philippe fait un bon parcours ! Ce qu'il dit à l'ERM est, effectivement, l'enseignement d'un roi moderne ; épris de discipline, de motivation, du sens de l'exemple. Il a hérité en cela du caractère des Saxe-Cobourg, le caractère qui frise l'obstination (Léopold 1er et la souveraineté nationale, Léopold 2 et le Congo, Albert 1er et la résitance à l'occupant, Léopold 3 contre son propre gouvernement, Baudouin 1er et l'avortement, Albert 2 et la crise gouvernementale...) et peut-être attend-il l'occasion de monter au front. J'espère que cela ne sera pas nécessaire car tous les exemples précités ne sont pas autant d'exemples à suivre... Mais, à tout le moins, il semble moralement prêt ! Et c'est dans le respect que les autres lui donnent, comme ces jeunes militaires, que l'on peut estimer la valeur de cet homme ; et elle me semble solide !

  • Posté par Philippe Bernard, vendredi 12 octobre 2018, 7:58

    C'est jésus qui parle ?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs