Accueil Société

Philippe Roufflaer: «J’ai agi par possession, ce sont mes enfants, mon trésor»

Contrairement à ce qu’il avait soutenu en début de procès, Philippe Roufflaer se souvient bien de tous les gestes qu’il a posés le 30 décembre 2016.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Après le témoignage poignant de la maman de Loana (8) et Naora (11), aux assises de Liège mercredi, est venu le tour, ce jeudi, des deux demi-soeurs de ces petites tuées par leur papa, Philippe Roufflaer, dans un contexte de séparation. En larmes, l’une d’elles a intimé à l’accusé de la regarder dans les yeux pendant qu’elle lui exprimait toute sa douleur et son incompréhension face à l’acte qu’il avait posé. Les deux jeunes femmes ont ensuite diffusé des vidéos des petites, heureuses, comiques, qui s’amusent et qui dansent. Dans la salle, les rires des petites filles ont résonné.

L’après-midi, est venu le tour des instituteurs des petites. Tous ont expliqué que le père des gamines était attentionné, qu’elles semblaient ne manquer de rien. En fin de journée, le quadragénaire a demandé la parole. En début de semaine, il avait dit reconnaître sa culpabilité, mais il prétendait ne pas se souvenir des faits. Cette fois, il a livré une longue confession.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs