Accueil Médias

Les productions belges grandissent sans la France

Les mesures protectionnistes de notre voisin font baisser le nombre de coproductions franco-belges. Un certain avantage pour les producteurs belges, qui se tournent vers d’autres partenaires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En 2017, l’investissement des télévisions privées dans la production de fictions et documentaires sur le territoire belge a diminué par rapport aux années précédentes. Une diminution que le Conseil supérieur de l’audiovisuel explique par « la baisse de la contribution de Be TV, résultant de la baisse d’investissement de Canal + France en Belgique francophone ». De quoi piquer notre curiosité. Et interroger les principaux intéressés.

Philippe Logie, directeur des Acquisitions chez Be TV, confirme cette tendance. « On observe une contraction des flux entre la France et la Belgique. Cela donne lieu à un ralentissement des projets entre les deux pays, même s’il en existe encore », souligne-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs