Accueil La Une Belgique

Une mine d’or en accès libre

La loi prévoit que le nom, l’adresse, l’âge et la nationalité des électeurs puissent être communiqués sur demande aux candidats aux élections. Ceux qui ne sont pas d’accord doivent entamer des démarches laborieuses.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Les données personnelles sont devenues les nouvelles mines d’or du XXIe siècle. Pour nous protéger des géants de l’internet qui en savent beaucoup trop sur nous, les gouvernements européens ont revu la législation, le fameux RGPD pour « Règlement général sur la protection des données ». Désormais, pour avoir le droit de garder vos données, il faut que vous l’autorisiez expressément. Les partis politiques n’ont donc pas le droit de vous contacter par mail durant la campagne. Par bon vieux courrier papier, c’est autre chose. Une fois leur liste déposée, ils n’ont qu’à adresser une lettre recommandée à la commune pour obtenir le registre des électeurs. Un dossier plein de pépites : nom, prénom, date de naissance, résidence principale et nationalité y sont répertoriés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs