Accueil Société

Peste porcine: la zone interdite revue

Le territoire interdit de 63.000 ha est désormais scindé en trois zones : noyau, tampon et observation. Dans cette dernière, la circulation et l’exploitation forestière seront autorisées de jour.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

Ce vendredi, après une nouvelle journée de réunion entre toutes les parties concernées (DNF, experts de l’Union européenne, Afsca, ministère, etc.), d’importantes décisions ont été prises pour redéfinir la zone interdite de 63.000 ha correspondant quasiment à la Lorraine belge (Gaume + pays d’Arlon).

L’arrêté ministériel d’interdiction de circulation totale dans cette zone, définie le 14 septembre dès l’apparition de la maladie, arrivait en effet à échéance ce 14 octobre. Toute la question était de savoir s’il y aurait une reconduction pour un mois d’interdiction totale ou s’il y aurait un assouplissement des mesures pour une partie de ce territoire, notamment pour permettre l’exploitation forestière, elle aussi durement touchée par cette maladie. C’est cette seconde version qui a été retenue.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs