Accueil Société Régions Bruxelles

Communales 2018 à Bruxelles: 30 bureaux de vote toujours touchés par un problème technique

Le souci technique était dû à une non-reconnaissance des clés USB qui permettent d’enregistrer les résultats.

Temps de lecture: 2 min

Un problème technique a empêché l’ouverture de 47 bureaux de vote à Bruxelles dans le cadre des élections communales, apprenait Belga ce dimanche auprès de l’administration des Pouvoirs locaux de la Région bruxelloise. Trente d’entre eux n’étaient toujours pas ouverts à 10h, précisait la même source. Les communes de Forest et Uccle étaient les plus touchées. Le problème étaient en passe d’être résolu lorsqu’on assurait qu’il n’y avait aucun souci pour la validité du scrutin.

Le souci technique était dû à une non-reconnaissance des clés USB qui permettent d’enregistrer les résultats, expliquait Hélène Herman, porte-parole de Bruxelles Pouvoirs locaux. Au total, 47 bureaux de vote étaient concernés et n’ont pu ouvrir normalement à 8h. Trente d’entre eux étaient toujours portes closes à 10h. Des clés USB de réserve leur ont été envoyées.

À lire aussi Notre dossier sur les communales 2018

Aux alentours de midi, tout était rentré dans l’ordre.

Les communes les plus touchées

Forest et Uccle ont été les deux communes les plus touchées, avec respectivement 12 et 13 bureaux de vote bloqués à l’heure normale d’ouverture. Suivaient Schaerbeek (6), Auderghem (5) et Evere (5) ainsi qu’un ou deux bureaux dans d’autres communes encore. Tous ont dès lors accumulé d’importants retards. Dans la plupart des cas, les citoyens ont cependant été envoyés dans d’autres bureaux déjà ouverts, indique l’administration Bruxelles Pouvoirs locaux.

Il n’y a par ailleurs aucun souci pour la validité du vote, assure-t-on.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lange Daniel, dimanche 14 octobre 2018, 10:07

    Je vote en Wallonie et j'ai retrouvé avec bonheur mon crayon et mon bulletin papier. Le vote électronique apporte plus de problèmes que de solutions et le modernisme technologique ne doit pas s'imposer partout surtout pas dans l'essence même de notre système à savoir les élections. Beaucoup de choses de notre vie sont confiés à des machines et à ceux qui les manipulent mais ils n'auront plus mon vote.

  • Posté par LAURENT Christian, dimanche 14 octobre 2018, 17:59

    Bien d'accord avec vous: des problèmes ont été constatés en Région bruxelloise et en Communauté Germanophone. Les couacs à Bruxelles en 2012 n'ont pas fait l'objet de remise en cause du vote électronique. Un article du Vif met en évidence le fait que la certification des logiciels a à nouveau été confiée à PWC, malgré ses erreurs en 2012. C'est aux autorités publiques à contrôler de tels votes, et non à une boite privée ultralibérale.

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo