Couacs informatiques, bureaux évacués…: les dernières informations sur les communales 2018 (direct)

Les bureaux de vote ouvrent ce dimanche à 8h du matin dans les 589 communes du royaume. Plus de 8 millions d’électeurs sont appelés à renouveler 581 conseils communaux (en Flandre, 15 entités fusionnent pour en former 7 nouvelles), ainsi que les 10 conseils provinciaux pour ceux qui habitent en Flandre ou en Wallonie.

A Bruxelles, 47 bureaux de vote n’ont pas ouvert à 8h

Contrairement à la capitale où 47 bureaux de vote n’avaient pas pu ouvrir à 8h en raison de problèmes techniques, presque tous les bureaux de vote ont ouvert normalement dimanche matin en Wallonie et en Flandre. Des bureaux ont toutefois été brièvement évacués à Tongres et Saint-Georges-sur-Meuse, entre autres incidents isolés.

Deux bureaux de vote évacués

En Flandre, à Lommel, Termonde et Tervueren, des bureaux sont fermés à cause de problèmes pour lire les cartes à puce. A Saint-Georges-sur-Meuse (province de Liège), deux bureaux de vote ont été évacués à cause d’un début d’incendie. A Tongres (province de Limbourg), c’est le déclenchement d’une alarme incendie qui a brièvement interrompu le processus électoral.

En Wallonie, on relève aussi quelques embarras comme à Tubize où «  le bulletin provincial a par erreur été ouvert aux non-Belges », d’après Nicolas Yernaux, porte-parole du Service public de Wallonie.

Les bureaux de vote restent ouverts plus longtemps en Wallonie

Alors que les bureaux sont censés fermer à 13h dans le sud du pays (sauf dans la Communauté germanophone où l’on vote sur ordinateur et non sur papier), on constate aussi de longues files dans plusieurs localités. « On va laisser voter ceux qui sont dans les files  », assure M. Yernaux.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous