Accueil

Communales 2018: Bastogne symbolise la résistance centriste au sud

Benoît Lutgen est parvenu à conserver son mayorat mais le parti recule dans toutes les provinces wallones.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Son premier défi, très personnel, celui qui le touchait le plus sans doute, Benoît Lutgen l’a gagné haut la main : il a conservé son mayorat de Bastogne alors que son propre frère, Jean-Pierre, avait constitué une liste contre lui, réunissant quatre partis (MR, PS, Ecolo, Défi) et des citoyens. Malgré ce « tous contre lui » et ce duel fratricide, la liste du bourgmestre CDH a conservé son score et ses sièges de 2012 (64 % à 22 h, contre 65 % en 2012, 17 sièges sur 25). Une belle victoire, alors que la campagne « en face » avait été menée tambour battant et que la liste Citoyens + ne semblait guère douter de sa victoire les derniers jours.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs