Communales 2018: les bourgmestres déjà connus dans la Région bruxelloise

© PhotoNews
© PhotoNews

Dans les 19 communes bruxelloises, plusieurs accords ont déjà été annoncés. On fait le point.

Anderlecht. L’alliance PS-SP.A-CDH enregistre une baisse importante. Le MR et Ecolo veulent oeuvrer ensemble à la recherche d’une majorité à trois. Aucun nom n’a encore été annoncé.

Auderghem. Didier Gosuin (Défi) bénéficie d’une majorité absolue et reste donc bourgmestre.

Berchem-Sainte-Agathe. La bourgmestre sortante Joël Riguelle (MR) s’allie au PS et à Ecolo et reste bourgmestre.

Bruxelles-Ville. Le PS de Philippe Close est arrivé en tête avec 28,38 %. Aucune majorité n’a encore été annoncée. Le bourgmestre sortant a cependant indiqué qu’il voudrait obtenir une majorité avec Ecolo-Groen.

Etterbeek. Le bourgmestre Vincent De Wolf rempile dans la coalition actuelle MR-PS-Ecolo.

Evere. La coalition PS-Défi reste largement en tête. Le bourgmestre sortant Rudi Vervoort (PS) devrait rempiler.

Forest. Accord Ecolo-MR-CDH. C’est Stéphane Roberti qui devient bourgmestre, e bourgmestre sortant Marc-Jean Ghyssels dans l’opposition.

Ganshoren. Accord entre MR, ProGanshoren et Défi. Pierre Kompany sera le bourgmestre pendant les trois premières années et cèdera ensuite le témoin à Jean-Paul Van Laethem.

Ixelles. Christos Doulkeridis, tête de liste Ecolo, a d’ores et déjà précisé qu’il voulait une « alliance progressiste » et ne discuterait pas avec le MR.

Jette. L'alliance formée par la liste du bourgmestre Hervé Doyen (CDH), Ecolo et le MR rempilent pour six ans. Hervé Doyen restera bourgmestre jusqu’à mi-mandat. Il n’a pas encore nommé de successeur.

Koekelberg. Accord PS-Ecolo-CDH. Le socialiste Ahmed Laaouej éjecte le libéral Philippe Pivin.

Molenbeek. Arrivée en tête des voix, Catherine Moureaux privilégie une discussion avec le PTB. Une alliance avec la bourgmestre sortante MR Françoise Schepmans n’est pas à l’ordre du jour.

Saint-Gilles. Charles Picqué (PS) garde sa majorité absolue à Saint-Gilles. Le bourgmestre va commencer des négociations avec Ecolo.

Saint-Josse. Emir Kir (PS) conserve sa majorité absolue et reste bougmestre.

Schaerbeek.Accord Défi-Ecolo. Le CDH ne rempile pas. Bernard Clerfayt reste bourgmestre.

Watermael-Boitsfort. La commune de l'est de Bruxelles sera dirigée par une coalition Ecolo-MR. Sans le CDH. Olivier Deleuze (Ecolo) rempile comme bourgmestre.

Woluwe-Saint-Lambert.Olivier Maigain (Défi) maintient sa majorité absolue avec près de 60 % des voix.

Woluwe-Saint-Pierre. Accord pour reconduire une majorité CDH-Ecolo-Défi à Woluwe-Saint-Pierre. Benoît Cerexhe reste bourgmestre.

Uccle. Accord MR-CDH-Ecolo à Uccle, Boris Dilliès reste bourgmestre.

Les dernières informations sur les élections

Les résultats commune par commune

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le lancement de l’appareil était attendu vendredi.

    En voulant se battre sur tous les fronts, Samsung joue un jeu très risqué

  2. «
Le Soir
» obtient une moyenne de 62
%.

    Le bulletin de la Fédération Wallonie-Bruxelles: les notes des ministres

  3. file3-1

    RTBF: «Le mot élection fait peur aux jeunes»

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • L’école bilingue, une idée à tester

    Au Royaume des trois langues nationales, le multilinguisme devrait être un atout cultivé dès la maternelle… Et pourtant, pas une école bilingue (pour ne pas dire trilingue) dans l’enseignement subventionné, pas même à Bruxelles. La faute au contexte communautaire qui a conduit, des lois linguistiques de 1963 à la communautarisation de l’enseignement en 1988, au cloisonnement hermétique de mondes unilingues francophone et néerlandophone, y compris dans la capitale.

    ...

    Lire la suite