Accueil

Les gagnants et les perdants de la soirée électorale

Certains rient, d’autres font la grimace. Petit tour d’horizon (non exhaustif) des résultats des personnalités politiques.

Temps de lecture: 4 min

LES GAGNANTS

BRUXELLES

Christos Doulkeridis (Ecolo). A Ixelles, la tête de liste écolo a réussi à renverser la table et à hisser son parti en tête, dans une commune où MR et PS gouvernaient sans partage.

À lire aussi Ecolo progresse partout, vague verte à Bruxelles

Catherine Moureaux (PS). La « fille de » a renversé Françoise Schepmans et devrait enfiler l’écharpe mayorale. Sacrée revanche, six ans après l’éviction de Philippe Moureaux.

À lire aussi À Molenbeek, Catherine Moureaux venge son père et prend la main

Pierre Kompany (ProGanshoren-CDH). Il sera le premier bourgmestre noir de Belgique, en prenant les rênes de Ganshoren, dans le nord-ouest de Bruxelles.

Philippe Close (PS). On disait le PS de la Ville de Bruxelles certain de prendre une claque ce dimanche. Il n’en fut rien. Dans la plus grande commune de la capitale, le bourgmestre néophyte a réussi son pari. Le PS fait près de 29 % des voix, alors qu’il se présentait devant les électeurs sans le SP.A.

À lire aussi Philippe Close (PS) réussit son pari à Bruxelles-Ville

WALLONIE

Nicolas Martin (PS). A Mons, la jeune tête de liste socialiste a mené le PS à la victoire, recevant la bénédiction d’Elio Di Rupo pour lui succéder à l’hôtel de ville.

À lire aussi Le PS cède du terrain, mais reste premier parti au sud du pays

Raoul Hedebouw (PTB). A Liège, il est en passe de hisser le PTB à la seconde place.

À lire aussi Le PTB rentre en force dans les conseils communaux

Sofie Merckx (PTB). A Charleroi, le PTB est en passe de se hisser à la deuxième place sur l’échiquier local, derrière le PS.

Benoît Lutgen (CDH). Opposé à son frère Jean-Pierre dans son fief de Bastogne, le président du parti humaniste l’a emporté haut la main.

Cédric Halin (ex-CDH). Celui par qui le scandale Publifin a été révélé a remporté la majorité absolue à Olne avec sa liste « Pour Olne ».

À lire aussi Bastogne symbolise la résistance centriste au sud

Maxime Prévot (CDH). Le bourgmestre sortant de Namur a reconduit sa coalition avec le MR et Ecolo.

Jacqueline Galant (MR). A bourgmestre, l’ancienne ministre fédérale de la Mobilité a rassemblée 74,5 % des suffrages autour de sa liste du bourgmestre et elle a amélioré son score personnel.

FLANDRE

Bart De Wever, Theo Francken et Jan Jambon (N-VA). Les ténors nationalistes ont rencontré un large succès dans leurs communes respectives. Ajoutez Zuhal Demir et Steven Vandeput et c’est l’ensemble des ministres fédéraux N-VA qui ont emporté un large succès populaire.

À lire aussi En Flandre, la N-VA gagne à Anvers, mais le CD&V tient bon

Mathias De Clercq (VLD). A Gand, les libéraux enregistrent la plus forte progression et pourraient renverser la majorité sortante (SP.A – Groen).

Vincent Van Quickenborne (VLD). A Courtrai, sa liste « Team Burgemeester » a survolé le scrutin.

Alexander De Croo (VLD). Le ministre fédéral de la coopération au développement a décroché la majorité absolue dans son fief de Brakel.

LES PERDANTS

BRUXELLES

Alain Courtois. A la Ville de Bruxelles, la tête de liste libérale a réalisé un score personnel très faible, tandis que sa liste MR-VLD a perdu des plumes. A ce stade, il pourrait être renvoyé dans l’opposition.

Philippe Pivin. Koekelberg ne rimera plus avec Pivin, après 38 ans de règne de la famille libérale sur la plus petite des communes bruxelloises. Ahmed Laaouej (PS) devient bourgmestre, à la tête d’un Olivier.

Le parti Islam. Il avait fait couler beaucoup d’encre, mais repart bredouille. Après avoir obtenu deux conseillers communaux en 2012 (Anderlecht et Molenbeek), il retombe à zéro.

La N-VA. Le parti nationaliste flamand avait fait de Bruxelles l’un de ses objectifs. Pari raté : la N-VA passe de 6 à 7 conseillers communaux dans les communes bruxelloises. Pas de percée.

WALLONIE

Marie-Christine Marghem (MR). A Tournai, la ministre fédérale de l’Energie (MR) est renvoyée dans l’opposition par une alliance PS-Ecolo.

À lire aussi A Tournai, Marghem et Demotte en prennent pour leur grade

André Antoine (CDH). Le président du parlement wallon n’effectuera pas un quatrième mandat d’affilée. Sa liste CDH-PS a été battue d’une courte tête par la liste MR-Ecolo.

Georges-Louis Bouchez (MR). La liste « Mons en mieux » a réalisé un score honorable mais n’a pas réussi à casser l’hégémonie du PS à Mons.

Richard Fournaux (MR). A Dinant, le bourgmestre sortant a été éjecté du mayorat par une tripartite.

François Bellot (MR). A Rochefort, le bourgmestre sortant a été dépassé par son colistier socialiste Pierre-Yves Dermagne, qui va ceindre l’écharpe mayorale.

FLANDRE

Kris Peeters (CD&V). Le ministre de l’Emploi (CD&V) a manqué son pari de faire de l’ombre à la N-VA de Bart de Wever à Anvers.

Johan Vande Lanotte (SP.A). La liste du bourgmestre sortant d’Ostende a perdu quatre sièges, tandis que ses adversaires libéraux, emmenés par le secrétaire d’Etat Bart Tommelein (VLD), en gagnent trois.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une