Liège, Molenbeek, Anvers: les dernières inconnues des communales 2018

Liège, Molenbeek, Anvers: les dernières inconnues des communales 2018

WALLONIE

Liège. Quelle coalition va privilégier le PS ? La liste socialiste, emmenée par Willy Demeyer, a limité la casse, après l’affaire Publifin (17 sièges, -5). Un recul par rapport à 2012, mais une position dominante préservée. Le PS a la main. Willy Demeyer a invité le PTB, Vert Ardent et le MR à des rencontres bilatérales. Avec qui va-t-il s’allier ? Le MR de Christine Defraigne arrive en deuxième position, en léger recul (10, -1), talonné par le PTB de Raoul Hedebouw (9, +7), qui réussit une forte ascension. Le mouvement citoyen Vert Ardent, auquel est associé Ecolo, obtient 8 sièges. Le CDH s’écrase et perd 4 sièges (3), ce qui rend impossible la reconduction de la coalition sortante avec le PS. Par contre, PS et MR ont une majorité (27 sièges sur 49), tout comme PS et PTB (26 sièges) et Vert Ardent (mais c’est tout juste, 25 sièges).

Mons. Le PS avec Ecolo ? Le nouveau bourgmestre socialiste de Mons, Nicolas Martin, a annoncé qu’il ouvrirait sa majorité absolue (mais courte, d’un seul siège) à « au moins un partenaire ». Qui ? Ecolo, en net progrès, semble le partenaire le mieux placé.

Charleroi. Le PS avec le PTB ? Paul Magnette, champion des voix de préférence en Wallonie (22.475 votes), et le PS ont conservé leur majorité absolue pour un petit siège. Les socialistes conservent donc la main avec en théorie un ensemble de combinaisons possibles le voyant potentiellement s’associer avec le MR, C+, Ecolo ou même encore avec Défi, qui comptera deux représentants au sein du futur conseil communal. Mais c’est avec le PTB que le PS va entamer des discussions. Le PTB a répondu favorablement à l’appel : « Nous allons discuter mais nous ne sommes pas là pour être la cinquième roue du carrosse ou jouer les appoints par rapport à la réalisation du programme du parti socialiste », a déclaré le porte-parole du parti marxiste, Germain Mugemangango.

BRUXELLES

Saint-Gilles. Le PS avec Ecolo ? Le bourgmestre sortant, Charles Picqué (PS), rempile, mais il a perdu sa majorité absolue. Tandis que son partenaire MR a perdu trois sièges. Des négociations avec Ecolo, qui a gagné trois sièges, devaient démarrer.

Molenbeek. Le PTB dans la majorité ? La grande gagnante, c’est Catherine Moureaux. Elle a rendu la maison communale au PS et devient la seule femme bourgmestre des 19 communes. Dimanche soir, elle a tendu la main au PTB/PVDA, qui a réalisé une forte progression (7 sièges, +6). Le parti marxiste va-t-il monter au pouvoir ?

FLANDRE

Anvers. Que va faire De Wever ? La N-VA, emmenée par Bart De Wever, l’a emporté dans la métropole flamande. Groen est l’autre vainqueur, même si les verts ne parviennent pas à remettre en cause le leadership des nationalistes. Résultat : la coalition anversoise sortante (N-VA – CD&V – VLD) conserve sa majorité, mais elle est désormais très courte (1 siège). Trop ? Bart De Wever a tendu la main à Groen (11 sièges, +7), ce lundi matin. Une alliance N-VA / Groen disposerait d’une majorité confortable (34 sièges sur 55). Envisageable ? Les verts flamands ont répété à plusieurs reprises qu’ils répondraient à l’invitation de Bart De Wever mais qu’il leur semblait difficilement possible d’entrer en coalition avec lui.

Ninove. Le Vlaams Belang au pouvoir ? Forza Ninove, le parti du député flamand Vlaams Belang Guy D’haeseleer a engrangé 40 % des voix et décroché 15 sièges sur 33 à Ninove, en Flandre orientale. Il envisage la possibilité de s’allier avec la N-VA, qui a obtenu deux sièges. Le président de la N-VA, Bart De Wever, a dit souhaiter étudier « en interne » la possibilité de former une telle coalition. « Je ne dis certes pas oui, mais si un candidat obtient 40 % des voix, il s’agit d’un mandat démocratique très fort », a indiqué Bart De Wever ce lundi matin sur Radio 1.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Partis politiques|Paul Magnette|Bart De Wever|Charles Picqué|N-VA
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Pourquoi les films des frères Dardenne sont faits pour Cannes

  2. Le 4 août 1981, Reagan convoqua la presse à la roseraie de la Maison-Blanche...

    Quand décolla le «reaganisme»

  3. Le retour de Farage au cœur de l’échiquier politique britannique souligne l’exaspération du peuple du Leave devant l’impasse du Brexit.

    Brexit: le retour de Nigel Farage ou le spectre de 2014

Chroniques
  • Élections 2019: Jan Jambon, le vegan patron boucher

    Jan Jambon, Premier ministre ? Mais c’est comme si on mettait un vegan à la tête d’une boucherie ! » Et voilà donc ce que twittait ce lundi un facétieux, suite à l’interview au Nieuwsblad où Jan Jambon annonçait sa détermination à devenir Premier ministre de la Belgique. L’idée avait bien été déjà balancée il y a quelques semaines en marge de l’annonce par Bart De Wever de sa candidature comme ministre-président de la Flandre. Le président de la N-VA avait alors poussé l’un de ses meilleurs ex-soldats au fédéral à faire un coming out : « Mais dis-le que tu es candidat à devenir Premier ministre ». Jan Jambon, un peu gêné, avait pouffé puis confirmé, tout le monde avait ri et on était passé à autre chose.

    Mais voilà, c’est de retour ! Et cette fois, de...

    Lire la suite

  • Notre-Dame: la générosité ne garantit pas l’indulgence

    Dans 500 ans – si la planète est toujours là –, les visiteurs de la nouvelle cathédrale de Notre-Dame de Paris s’interrogeront sur l’identité de cette gargouille et de cette guivre à tête humaine qui orneront peut-être la partie restaurée du bâtiment : « Mais qui sont ces gens ? » On leur répondra : les donateurs de l’époque. Lorsque Notre-Dame a brûlé, deux hommes, François Pinault et Bernard Arnault, ont cassé leur tirelire pour permettre à ce monument de reprendre le cours de sa longue vie et au peuple de...

    Lire la suite