Communales: la N-VA n’exclut pas une coalition avec le Vlaams Belang à Ninove

©Belga
©Belga

Le président de la N-VA, Bart De Wever, souhaite étudier la possibilité de former une coalition avec le Vlaams Belang à Ninove «  en interne », a-t-il fait savoir sur les ondes de Radio 1 lundi matin. Guy D’haeseleer et sa liste Forza Ninove, qui a enregistré une victoire écrasante dans la ville de Flandre-Orientale, souhaite obtenir une majorité avec les nationalistes flamands locaux. «  Je ne dis certes pas oui, mais si un candidat obtient 40 % des voix, il s’agit d’un mandat démocratique très fort », a indiqué M. De Wever.

Forza Ninove, le parti du député flamand Vlaams Belang Guy D’haeseleer a engrangé 40 % des voix et décroché 15 sièges sur 33 Ninove. Il envisage la possibilité de s’allier avec la N-VA, qui a obtenu deux sièges, afin d’obtenir ensemble la majorité.

«  Il n’y a pas énormément de possibilités. J’appartiens au ’club des flamingants’. Il est donc logique que je m’entretienne d’abord avec ces personnes. Nos programmes sont les plus proches », a déclaré M. D’haeseleer sur Radio 1. «  J’espère que la N-VA se concentrera sur le contenu », a-t-il encore ajouté.

« En principe, nous ne gouvernons pas avec des extrémistes »

De son côté, le président de la N-VA a indiqué qu’il comptait «  examiner cette situation en interne ». «  Je ne dis certes pas oui, mais si un candidat obtient 40 % des voix, il s’agit d’un mandat démocratique très fort. Mais il doit également pouvoir trouver un partenaire », a expliqué M. De Wever.

Le patron de la N-VA ne veut pas encore se prononcer. «  Je ne connais pas bien les personnes impliquées, je ne connais pas bien la situation, je n’ai pas de réponse prête à toutes les questions après trois heures de sommeil. En principe, nous ne gouvernons pas avec des extrémistes. Mais à Ninove, la situation est exceptionnelle. Je ne suis pas un fan des coalitions monstres pour exclure qui que ce soit, mais je ne suis pas non plus enthousiasmé à l’idée d’aider un candidat issu d’un parti extrême à ceindre l’écharpe mayorale. »

► Les résultats, commune par commune

Les dernières informations en direct

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Des manifestants se heurent aux forces de police à l’aéroport de Barcelone après l’annonce de la condamnation des leaders indépendantistes.

    La Catalogne bloquée après la condamnation des leaders indépendantistes

  2. PHILIPPE CLOSE

    Philippe Close au «Soir»: «Ce qui s’est produit avec Extinction Rebellion est un échec pour tout le monde»

  3. Les forces spéciales américaines ont quitté leurs alliés kurdes du Nord de la Syrie après la décision de leur «
Commander in chief
». Une décision que beaucoup d’entre eux déplorent.

    Quand Trump provoque le triomphe d’Assad, de Poutine et d’Erdogan

La chronique
  • Allô, c’est Donald Trump à l’appareil!

    Avant de décider de lâcher les Kurdes, Trump avait longuement palabré avec Erdogan au téléphone.

    « Allô, ici Trump… ! »

    On imagine la scène : « Allô Erdogan, le président des Etats-Unis au bout du fil. Voilà, j’ai un service à vous demander. J’ai un problème avec une certaine Elizabeth Warren qui prétend vouloir se présenter contre moi. C’est une folle, c’est une hystérique, c’est une communiste. Et, en plus, c’est une démocrate et c’est une femme. C’est dire ! Mais il paraît qu’elle devient dangereuse. Vous n’auriez pas quelque chose en réserve contre elle, la preuve que lors d’un déplacement touristique à Istanbul elle a refusé de se déchausser dans une mosquée ou qu’elle n’a pas payé sa note d’hôtel ? Si vous me trouvez ça, promis, je retire mes troupes de la frontière syrienne et les Kurdes, je vous les livre, tout chaud ».

    ...

    Lire la suite

  • Nethys: le chaînon politique manquant

    Et voilà donc la vérité selon Stéphane Moreau. Après que tous les médias ont sollicité durant des années sans relâche une interview de l’homme fort de la galaxie Nethys, on ne peut que remarquer la multiplication des communications de ce week-end.

    Mais l’essentiel n’est pas là. Ce dimanche, un fantôme occupait une place centrale dans l’exposé de Stéphane Moreau, et c’est bien embêtant car ce fantôme est un élément clé du dispositif qui fait de Nethys, contrairement à ce qu’en dit le manager, un...

    Lire la suite