Accueil Société Régions Bruxelles

Communales 2018: une photo de Catherine Moureaux à Molenbeek suscite la polémique

La tête de liste PS fête sa victoire en n’étant entourée que d’hommes, ou presque.

Temps de lecture: 1 min

La photo fait beaucoup parler d’elle. Elle suscite une multitude de réactions sur les réseaux sociaux. Après sa victoire à Molenbeek, Catherine Moureaux (PS) a fêté son impressionnant score électoral avec les habitants de la commune.

La communion a été immortalisée par une photo... sur laquelle on ne voit que des hommes, ou presque.

« Pas eu le temps de réagir pendant le sprint, ce dimanche, mais contrairement à ce que de nombreux tweets disent, il y avait bien des femmes dans la rue hier à Molenbeek. Au moment de la photo, une bonne partie était tout simplement à l’intérieur du QG à suivre la soirée électorale à la télévision », a expliqué le photographe du « Soir » ayant pris la photo.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

59 Commentaires

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 15 octobre 2018, 20:35

    La vidéo est claire: voilà une femme intelligente, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds...et ne tombe pas dans les pièges grossiers du cherche-scandale de RTL!

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 16 octobre 2018, 11:22

    Vous trouvez qu elle ne de laisse pas marcher sur les pieds? Cela dépend par qui

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 15 octobre 2018, 20:26

    Je trouve cette photo très belle et très réussie par sa spontanéité! En plus, désolé pour ma goujaterie, Mme Poireaux n'est pas une Reine de Beauté, ce qui cette photo d'autant plus honnête: cette foule, dont de nombreux hommes rendent hommage à une femme victorieuse. Et les féministes échaudées du #metoo ne pourront pas arguer du " spectacle dégradant d'hommes qui viennent se rincer l'oeil "!

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 15 octobre 2018, 20:28

    Mme Moureaux! Pas poireaux bien sûr...pardon

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , lundi 15 octobre 2018, 17:32

    Manifestement cette élection dérange au point de susciter des commentaires mesquins et malsains. Cela étant, elle aurait pu ou pourrait dire merci à papa. Elle doit cependant surtout remercier ses électeurs même s'il y a beaucoup de cons parmi eux, dont les nostalgiques dudit papa. Peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse. Comme pensent sans doute nombre de politiciens: peu importe le nombre de cons, pourvu qu'ils votent pour moi. .

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo