Bart De Wever sur la situation à Ninove: «En principe, nous ne gouvernons pas avec des extrémistes»

© Photo News
© Photo News

Le Vlaams Belang, qui a doublé dimanche son nombre de voix par rapport à 2014, a lancé lundi un appel à la N-VA pour former des majorités dans seize communes du nord du pays.

Dans ces 16 communes sur les 300 que comptera la Flandre au 1er janvier prochain, le parti d’extrême droite de Tom Van Grieken et les nationalistes de Bart De Wever disposeraient d’une majorité absolue s’ils se coalisaient, a fait observer le premier à l’issue d’un bureau de parti.

Le Vlaams Belang fête sa victoire à Ninove par un salut nazi

Ninove est l’une de ces communes. Interrogé lundi sur la situation, où « Forza Ninove », la liste du député flamand Vlaams Belang Guy D’haeseleer, a décroché 15 sièges sur 33 et envisage de s’allier avec la N-VA, Bart De Wever n’a pas fermé la porte. Il a rappelé qu’« en principe », la N-VA ne gouvernait pas avec des extrémistes. «  Mais à Ninove, la situation est exceptionnelle. Je ne suis pas un fan des coalitions monstres pour exclure qui que ce soit, mais je ne suis pas non plus enthousiaste à l’idée d’aider un candidat issu d’un parti extrême à ceindre l’écharpe mayorale. »

Élections communales 2018
 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «Je n’avais jamais vécu un match aussi mauvais…», a reconnu Thomas Meunier. ©Photo News

    La Belgique éliminée par la Suisse: les raisons de la déroute des Diables

  2. SOCCER NATIONALS LEAGUE A SWITZERLAND VS BELGIUM (2)

    La Belgique s’effondre en Suisse: le bulletin des Diables

  3. Les moins chanceux des navetteurs sont les usagers des lignes Liège-Bruxelles et Namur-Arlon, qui ont vu à peine six trains sur dix arriver à l’heure pendant les heures de pointe.

    Ponctualité à la SNCB: les navetteurs s’inquiètent d’une «spirale négative»

  • France-Belgique: cultiver ce qui nous unit

    C’est une visite pratiquement inédite qu’Emmanuel Macron entame ce lundi en Belgique. Inédite, parce que jamais depuis 1971 un président français n’avait fait une visite d’Etat au Royaume. Et encore, le protocole français considère-t-il la visite qu’avait alors effectuée le président Pompidou auprès du roi Baudouin comme une « simple » visite officielle.

    Au soir de l’élection d’Emmanuel Macron, le 7 mai 2017, le roi Philippe fut tout simplement le premier à proposer une visite d’Etat au...

    Lire la suite