Attaque criminelle dans un collège en Crimée: l’auteur, un «ancien élève» qui s’est «suicidé»

© Reuters
© Reuters

L’auteur présumé de l’attaque dans un collège technique de Kertch, en Crimée, mercredi, est un « ancien élève » qui s’est « suicidé », a indiqué le Premier ministre de Crimée Sergueï Aksionov. « L’auteur de l’attaque s’est suicidé. C’est un élève de quatrième année de cet établissement. Le corps a été découvert dans la bibliothèque », a-t-il déclaré à la télévision russe Rossiya 24.

Par ailleurs, selon les autorités locales, le bilan des victimes s’élève désormais à 18 morts et plus de 40 blessés.

Tués par balles

Les élèves tués dans l’attaque d’un collège technique en Crimée l’ont été par balles, a annoncé le Comité d’enquête russe, qui avait jusqu’à présent seulement évoqué l’explosion d’un « engin non identifié ».

«  Actuellement, il est fait état de 17 morts. L’examen préliminaire des corps démontre qu’ils ont été tués par balles », a précisé dans un communiqué cet organisme chargé des principales affaires criminelles en Russie. Les images de vidéosurveillance ont montré « un jeune homme armé d’un fusil arrivant dans l’établissement » et son corps avec « des blessures par balles » a été retrouvé sur place, poursuit le communiqué, sans préciser s’il faisait partie du bilan de 18 morts précédemment annoncé.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Dominic Raab, aujourd’hui démissionnaire, avait été choisi par Theresa May après la démission de David Davis comme Secrétaire d'Etat à la Sortie de l'Union européenne.

    Dominic Raab, le «Monsieur Muscle» démissionnaire de Theresa May

  2. L’animateur Nikos Aliagas anime la matinale d’Europe 1 depuis la rentrée.

    Le média radio s’effondre en France, plombé par Europe 1

  3. Dans le hangar de la base militaire de Beauvechain, David, François et Vivian (au fond) ont écouté attentivement les instructions données par un élève pilote qui s’entraîne sur Marchetti.

    L’armée tente de séduire la jeunesse

Chroniques
  • Centenaire de l’armistice: un monde sans mémoire

    Avec la Toussaint, la fête des morts et les commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale, nous sortons d’une intense période mémorielle, qui a retenu l’attention de tous les médias. Mais cette accumulation de rites, d’images et de discours ne doit pas occulter le fait que nous entrons dans un monde sans mémoire.

    Comme Péguy l’a montré, la mémoire n’est pas l’histoire : c’en est même le contraire. La mémoire est un lien vivant, concret, presque charnel, avec un passé qui reste vivant, qui nous concerne et nous touche. Elle nous rattache à l’expérience des générations antérieures par une chaîne de témoignages, de gestes, de rituels dont nous avons été partie prenante, qui ont imprimé en nous des images, même vagues, chargées de sens et d’affects. L’histoire au contraire est une science, un regard neutre et objectif, un retour sur un passé avec lequel les...

    Lire la suite

  • Brexit: il ne faudra pas s’étonner

    Donc, on y serait… L’accord sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a été conclu entre les deux parties et avalisé ce mercredi par le gouvernement britannique.

    Ce moment constitue l’étape la plus déterminante du processus depuis que la Première ministre Theresa May a formellement notifié à l’Union, le 29 mars 2017, la décision de la quitter. Mais il serait hasardeux de prédire que l’essentiel est fait. On le dira lorsque l’accord aura été adopté par le Parlement britannique : forcer...

    Lire la suite