Accueil Opinions Cartes blanches

Vivre en démocratie après les attentats

Les événements tragiques de ces dernières semaines – à Beyrouth, Paris, Tunis, Bamako, etc. – interrogent en profondeur notre tissu social et notre culture politique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 14 min

Soutenu par de nombreux signataires (citoyens belges, français, citoyens d’Europe ou d’ailleurs), issus de disciplines et d’horizons divers, le texte intitulé « Vivre en démocratie » propose d’aborder ces questions en suggérant les trois lignes directrices suivantes :

► Renforcer la solidarité à l’intérieur de nos pays et, en particulier, l’accueil des réfugiés demandant protection aux pays européens ;

► Mettre en garde contre l’état d’urgence et la modification de la Constitution, qui ne font qu’alimenter « l’état de guerre » alors que nous avons besoin de revitaliser l’espace public démocratique ;

► Aborder pleinement la question sociale et l’absence de perspectives d’avenir offertes par notre modèle de société, ce qui constitue un contexte – et non une simple « cause » – à l’endoctrinement des jeunes, laissés pour compte de notre organisation économique et politique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs