Accueil Monde

La tuerie du Bataclan aurait été coordonnée par un ami d’enfance d’un des terroristes

Suite à l’analyse des témoignages des survivants, les enquêteurs français privilégient une piste sérieuse.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Après avoir auditionné les survivants de l’attentat du 13 novembre, le nom de Charaffe el-Mouadan est sorti, révèle Le Parisien. Charaffe, un djihadiste français de 27 ans et parti en Syrie en 2013, connaissait bien Samy Amimour, un des terroristes de la salle de spectacle. Il pourrait avoir coordonné l’attaque menée contre les spectateurs du Bataclan.

Un des témoins raconte en effet que, au moment des négociations entre les djihadistes et la police au sein même de la salle parisienne, un des terroristes a demandé à son collègue s’il « comptait appeler Souleymane » afin de savoir comment ils devaient réagir face à la situation. Charaffe el-Mouadan est aussi connu sous le nom de Souleymane.

Samy Amimour et celui-ci avaient été mis en examen, avec un troisième homme, en octobre 2012 pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme. Ils projetaient de se rendre au Yemen pour y mener le djihad.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs