Accueil Économie

La reprise en ligne de mire

Même si les signaux tournent progressivement au vert, les employeurs sont encore dans l’attente d’une vraie confirmation de la reprise pour engager plus avant. Du moins ceux qui ne sont pas confrontés à des impératifs absolus. Comme la Stib ou les chemins de fer, par exemple, qui vont à nouveau recruter massivement l’an prochain.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

L’année qui s’achève n’aura sans doute pas été exceptionnelle sur le plan de l’emploi, mais les chiffres sont là. Du moins ceux qui, publiés par le Forem, faisaient état en novembre du 17e mois consécutif de baisse du nombre de demandeurs d’emploi, de sorte qu’à un an d’écart, la demande d’emploi est en recul de 6,4 % en Wallonie. «  Certains y verront l’effet d’une amélioration conjoncturelle, d’autres une conséquence des sanctions appliquées à certains chômeurs touchant des allocations. Les deux facteurs ont joué en 2015, mais dans des proportions différentes, commente Marie-Kristine Vanbockestal, administratrice générale du Forem, dont on lira la grande interview en page suivante. L’objectivité impose de voir dans cette évolution un effet de la reprise économique, mais aussi des politiques mises en œuvre au niveau régional et de nos propres actions en faveur de l’accompagnement et de la formation des chômeurs.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs