Accueil

Pays avec une transition perturbée

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Ces pays d’Amérique latine, d’Afrique du Nord et australe et d’Asie centrale, où l’on enregistre entre 2,5 et 3,9 naissances par femme, ont enregistré une importante baisse de la fécondité dans les années 90. Des pans importants de la population ont eu davantage accès à l’éducation. La population s’est urbanisée. Or, en ville, le besoin d’avoir une grande famille est moindre, d’autant que les coûts associés à l’arrivée d’un enfant sont plus élevés. Et les méthodes contraceptives sont plus accessibles. Mais les taux de fécondité dans ces trente pays ont évolué différemment après 2000, explique le rapport. En Algérie, la fécondité avait chuté dans les années 1990, marquées par un conflit interne, avant de repartir à la hausse après la fin de ces troubles. La crise économique a eu les mêmes effets dans plusieurs pays d’Asie centrale, où la fécondité est ensuite remontée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs